Bref = Historique du Sound System = Spiral Tribe


Spiral Tribe (souvent surnommé Spi), était un sound system tekno originaire de Londres, actif pendant la première moitié des années 1990 et à l'origine du mouvement free party en Europe. Leurs DJ et livers jouaient principalement les sous-genres de la techno suivants : techno, acidcore, breakbeat, transcore, hardtek, techno hardcore ou encore comme son nom l'indique tribe.


Les idées des Spiral Tribe peuvent être résumées par le slogan « free music for free people ». Cette philosophie dénonce l'industrie musicale et culturelle, prône et applique l'autogestion, l'autonomie, le respect de l'environnement. Elle comprend une critique du capitalisme, une certaine tendance vers l'anarchisme et est proche du mouvement Do It Yourself (DIY) et de la conception des « Zone d'autonomie temporaire » (ZAT) théorisées par Hakim Bey.


Depuis sa création, le groupe se montre obsédé par le nombre 23. On le retrouve ainsi sur de nombreuses pochettes, posters et flyers. Des soirées ont souvent été organisées le vingt-troisième jour du mois. Plusieurs vinyles sont sortis sous le code générique SP23 ; enfin le premier label fondé à Paris pour sortir leurs productions musicales s'appelait Network 23. Ce dernier nom est lui-même présent dans l'un de leurs premiers morceaux dans un sample issu de la série Max Headroom : « this is network 23, the network that means business now transmitting live to the world ».


D'autres personnes célèbres, en particulier dans le monde littéraire, ont attaché de l'importance à ce nombre. C'est ainsi le cas de l'écrivain William S.Burroughs qui le glissait dans toutes ses histoires, et aimait à interpréter toutes les apparitions du nombre dans sa vie quotidienne afin de démontrer qu'elles n'étaient pas dues au hasard. Le nombre 23 est par ailleurs important pour le discordianisme et dans la trilogie Illuminatus de Robert Anton Wilson.

full-6